• 24 juillet 2015 L’Arrose-livres

    Capture d’écran 2015-07-24 à 14.56.12

    Jeudi 23 juillet, enfants et parents du quartier des Peupliers se sont donnés rendez-vous au Jardin du moulin de la Pointe, dans le 13ème arrondissement, autour d’une « buvette littéraire à hauteur d’enfants ». Sous ce terme se cache le spectacle itinérant pour enfants L’Arrose-livres qui mêle à la fois marionnettes, chansons et lectures. S’inspirant des cabarets littéraires, L’Arrose-livres est un concept ludique de découvertes et d’échanges autour du livre sous un joli décor de parapluies bleus.

    Derrière le comptoir, les deux comédiennes, Jeanne Sandjian, conceptrice du projet et marionnettiste, et Fatima El Hassouni, chanteuse, s’en donnent à cœur joie pour faire vivre l’album jeunesse illustré par Esther Mazorra, fil rouge du spectacle. L’histoire est incarnée par les marionnettes et raconte les péripéties d’un manchot qui rêve de voler. Au fil des pages, de nouveaux personnages, plus drôles les uns que les autres, font leur apparition : l’oiseau grand gagnant du concours international de vol plané ou encore la mouette qui migre par la Poste.

    L’Arrose-livres est un beau moment de partage et d’humour, propice à la rêverie.

    Les spectateurs sont ensuite invités à un moment de lecture au calme en parcourant la bibliothèque de L’Arrose-livres en sirotant un jus de fruit servi par les comédiennes.

    Une deuxième représentation du spectacle aura lieu le mardi 28 juillet à 14h30 au Jardin d’Éole (18e).

     

  • 9 juillet 2015 And the winner is…

    Ca y est, le voile est tombé sur l’appel à création vidéo organisé en parallèle de l’exposition Cinéma Premiers Crimes !

    Lors d’une soirée spéciale organisée à la galerie des bibliothèques, les participants ont pu découvrir les 14 films retenus et profiter de l’exposition avant l’annonce des résultats.
    La tension était palpable dans la salle à l’heure du verdict final, on pouvait voir la sueur couler sur les fronts anxieux des participants (à moins que ce ne soit l’effet de la canicule?). C’est donc dans un silence de cathédrale que les commissaires de l’exposition, Alain Carou et Matthieu Letourneux, ont annoncé le trio gagnant, nous vous le livrons ici sans plus tarder :

    1. LA MORT EN LA MINEUR de Guillaume Drouaux et Temenuga Trifonova

    2. SONANCE de Benoît Bedrossian

    3. PEINE & TROUBLE de Mélanie Lowski

     

     

     

     

     

     

    Ci-dessous l’équipe de Sonance lors de la remise des prix.

    L'équipe de Sonance, heureux 2ème du concours

     

    Notez qu’un prix spécial a été délivré au film JUSTEX de Yann Darré monté par Laetitia Ferrer à partir d’images tournées en 1970 !

     

     

     

     

     

    Pour que chacun puisse se faire sa propre idée sur ce palmarès, nous avons mis en ligne sur notre chaîne Youtube les 14 vidéos présentées lors de la soirée.

    Le visionnage, c’est par ici :

    Et encore une fois, un grand merci à tous les participants !

  • 1 juillet 2015 Portraits de famille : de Giotto à Picasso

    Mardi 16 juin, 12h30. Soixante-cinq personnes rassemblées dans la magnifique salle des mariages de la Mairie du 1er, pour assister à une conférence d’histoire de l’art organisée par la bibliothèque Louvre : « Portraits de famille : de Giotto à Picasso ». C’est une ambitieuse vue d’ensemble de la représentation de la famille dans la peinture du XIIIe au XXe siècle que nous a offert la conférencière RMN Pascale Filoche – un concentré de tableaux somptueux présentés autour de trois axes : la famille sacrée, la famille et le pouvoir, la famille et le sentiment.
    Capture d’écran 2015-07-01 à 17.11.19

     

    Ont défilé en premier lieu les représentations du Christ et de la sainte famille, qui répondent aux bouleversements que connaît l’Eglise catholique au fil des siècles. Ainsi les écrits de recommandation aux artistes du XVIe siècle prônent-ils la vraisemblance du trait (Le Caravage en est l’exemple).
    La conférencière parvient, au fil d’un cheminement historique compendieux, à montrer l’utilisation que fait le pouvoir de l’image de la famille dans l’art, notamment dans la propagande nazie.
    Enfin, nous est présentée, dans un vertigineux marathon pictural, une série d’œuvres illustrant le sentiment comme vecteur de l’unité familiale. Nous nous arrêtons plus longuement sur Felix Vallotton (XXe siècle) et terminons sur les sculptures spectaculaires d’une Niki de Saint-Phalle.
    En définitive, si l’on peut regretter un panorama parfois rapide, la maestria avec laquelle Pascale Filoche balaie huit siècles d’histoire de l’art, en attachant autant d’importance à une analyse surplombante qu’au souci du détail, ne peut que forcer l’admiration.

     

    Capture d’écran 2015-07-01 à 17.07.04

     

  • 22 juin 2015 Clap de fin !

    Capture d’écran 2015-06-22 à 14.22.07

     

     

     

    Ça y est ! l’appel à création sur le thème des scènes de crimes s’est clôturé ce week-end. Encore merci à tous ceux qui nous ont envoyé leur production inédite.
    Du suspense, des courses-poursuites, du sang, des personnages masqués, du mystère… tous les codes des scènes de crime des premiers films ont été revus et visités par des cinéastes en herbe.

    Le jury vient tout juste de délibérer, désignant 3 gagnants inventifs et prometteurs.

    Vous avez envie de voir le meilleur des film sélectionnés ? Réservez pour une soirée spéciale et gratuite en cliquant ICI, l’occasion également de découvrir l’exposition Cinéma Premiers Crimes avec son co-commissaire Matthieu Letourneux.

  • 19 juin 2015 Dimanche 21 juin, il faut fêter la musique, l’été et les papas !

     

    Capture d’écran 2015-06-19 à 15.12.44

     

     

    Pour ces derniers, je ne saurais que vous conseiller l’exposition qui enquête sur les origines du cinéma criminel en France, à la Galerie des bibliothèques dans le Marais. Parce qu’un papa en général ça apprécie le cinéma criminel et le muet, surtout les jours de fête de la musique…
    Cette exposition fait revivre au public les frissons des spectateurs d’il y a cent ans.
    Affiches bariolées sur les murs, romans populaires effrayants, photographies sanglantes, gravures terrifiantes et faits divers : autant de raisons pour un papa de se révéler protecteur et rassurant !
    S’il apprécie ce cadeau original, il peut également recevoir un superbe sac ou l’excellent catalogue d’exposition !

     

     

    Exposition Cinéma Premiers Crimes, à découvrir jusqu’au 2 août 2015.

     

  • 11 juin 2015 Dany Laferrière, une rencontre.

    Capture d’écran 2015-06-11 à 14.29.28

    Dany Laferrière ; Carole Médrinal, directrice de Paris bibliothèques et Jean-Marie Borzeix, président de Paris bibliothèques, à la cérémonie de remise de l’épée d’académicien.

     

     

     

    Écouter Dany Laferrière, c’est juste entamer un voyage poétique et imaginaire. Comment au fil de l’échange, glaner quelques merveilles de langage, que l’on voudrait arrêter comme le temps :

     

     

    « Il ne faut pas faire les choses vite sinon comment vont passer les siècles ». « Paris est la ville des livres. S’il fallait embarquer tous les livres de Paris sur des bateaux, je passerai mon temps à regarder les bateaux remplis de livres jusqu’au dernier. Cette ville aime les livres »

    « Sans hiver, il n’y aurait pas de Tolstoï ». «  L’hiver est une expérience, l’été est une rêverie, le roman est né de l’hiver, la poésie de l’été et de la misère »
    « On est devenu gloutons. Cette façon de consommer la vie. Ce serait tellement mieux de se laisser consommer par la vie ! »

     

     

    Les bibliothèques de la Ville de Paris recevaient en début d’année Dany Laferrière pour quelques rencontres exceptionnelles autour de ses livre et de sa passion de la littérature. En mai dernier l’écrivain fait son entrée à l’Académie française, il occupe désormais le fauteuil laissé par Hector Bianciotti.

     

     

     

  • 3 juin 2015 La playlist de l’exposition Sagan

    L’exposition Sagan de Bonjour tristesse à Derrière l’épaule, à découvrir jusqu’au 30 septembre 2015 à la Médiathèque Françoise Sagan (10e), présente la vie intime de l’artiste et puise dans ses inspirations. Découvrez la playlist de l’exposition, 19 chansons à écouter pour se plonger dans l’univers artistique et musicale de l’écrivain.

     

    Capture d’écran 2015-06-03 à 12.58.37

    • 1. Générique de Bonjour tristesse de Michel Magne
    • 2. Billie’s blues par Billie Holiday & Hester Young
    • 3. Élégie in C minor de Gabriel Fauré par Edgar Moreau & Pierre-Yves Hodique
    • 4. Soul bossa nova par Quincy Jones
    • 5. Just you, just me par Buck Clayton
    • 6. Bonjour tristesse par Alain Souchon
    • 7. Les p’tits papiers par Régine
    • 8. Blues march par Art Blakey & jazz messengers
    • 9. My funny valentine par Chet Baker
    • 10. Tenderly par Chet Baker & Gerry Mulligan
    • 11. Mon coeur s’ouvre à ta voix de Camille Saint-Saëns par Edgar Moreau & Pierre-Yves Hodique
    • 12. Quand tu dors près de moi de Michel Magne & Françoise Sagan par Eddie Constantine
    • 13. Georgia on my mind par Buck Clayton
    • 14. Body and soul par George Chaloff
    • 15. The man I love par Billie Holiday
    • 16. Les jours perdus de Michel Magne & Françoise Sagan par Françoise Sagan
    • 17. Va vivre ta vie de Michel Magne & Françoise Sagan par Marcel Mouloudji
    • 18. Sans vous aimer de Michel Magne & Françoise Sagan par Juliette Gréco
    • 19. Les jours perdus de Michel Magne & Françoise Sagan  par Annabel Buffet

     

     


    Annabel chante Sagan – Les jours perdus (1956) par sylvainsyl

     

  • 1 juin 2015 Première université des savoirs politiques

    Politeia2

     

     

     

     

    Politeia, des clés pour comprendre le monde

     

     

     

    Depuis janvier 2015, la médiathèque Marguerite Duras (20e) accueille une fois par mois « Politeia », la première université populaire dédiée aux savoirs politiques.

     

    Point fort de Politeia : apporter un éclairage sur l’actualité (politique, économique, sociale…) et donner des outils pour comprendre les problématiques de notre société. Comme le dit lui-même Clément Viktorovitch, fondateur de Politeia, « il est possible de transmettre de manière plaisante et accessible un savoir complexe sur la politique. L’enjeu est crucial : la possibilité, pour les citoyens, de se forger une opinion critique et éclairée sur les problèmes du monde contemporain ».

     

    Un aperçu des derniers thèmes abordés : Notre démocratie n’est-elle qu’une aristocratie élective ? » par Clément Viktorovitch ; La démocratie participative est-elle un conte de fées ? par Clément Viktorovitch ; Les religions sont-elles génératrices de violences ? L’exemple de l’islam par Renaud Rochette et L’Europe a-t-elle dépossédé la France de sa souveraineté ? » par Renaud Dehousse.

     

    A ne pas manquer, samedi 6 juin à 10h : Démocratie et corruption : pourquoi tolérons-nous les politiciens malhonnêtes ?  par Pierre Lascoumes, directeur de recherches émérite au CNRS.

    www.aequivox.fr/politeia

  • 28 mai 2015 Françoise Sagan se dévoile dans le 10ème arrondissement !

    Le 19 mai dernier, l’inauguration de l’exposition Françoise Sagan accompagnait l’ouverture de la médiathèque… Françoise Sagan !

    Ouverte depuis le samedi 15 mai, la médiathèque occupe le site de l’ancien hôpital Saint-Lazare à deux pas de la gare de l’Est. Avec près de 4000 m2 répartis sur 4 niveaux, elle proposera à terme quelques 77 000 livres, 10 000 DVD ou encore 13 000 CD pour petits et grands. Un lieu à découvrir sans plus attendre !

     


    La médiathèque Françoise Sagan : c'est l'Italie… par mairiedeparis

     

    L’exposition présentée est la première consacrée à l’auteure de Bonjour Tristesse, roman qui a incontestablement marqué un tournant moral au sein de la France figée des années 50.  Elle a été conçue par Denis Westhoff, le fils de Françoise Sagan. On y découvre une « Sagan » intime, son écriture, sa famille, ses domiciles, loin de l’univers très médiatique dans lequel elle a pu évoluer. Bonne nouvelle, vous avez tout l’été pour venir la rencontrer…

    Exposition Françoise Sagan

    Retrouvez plus d’informations sur la médiathèque et l’exposition sur le blog des bibliothécaires.

  • 22 mai 2015 Nouveau ! Le blog En Vue
    L'équipe de Paris bibliothèques découvre le nouveau En Vue !

    L’équipe de Paris bibliothèques découvre le nouveau En Vue !

    Depuis quelques temps, notre magazine En Vue, programme indispensable des bibliothèques de Paris, devenait presque trop étroit pour contenir toutes les anecdotes, photos, idées de sorties, de lecture que nous avions envie de vous offrir. Alors ce Blog nous donne l’espace nécessaire, la page blanche, que nous alimenterons deux à trois fois par semaine après avoir sélectionné les infos incontournables.

     

    Ce blog est conçu comme le prolongement du magazine, vous y retrouverez aussi bien les coulisses (Comment En Vue est-il conçu ? Qui travaille dessus ?) que des infos complémentaires à notre programmation ou les nouveautés de certaines bibliothèques à Paris (nouvelle collection, nouveaux services).

     

    En cette fin mai, on démarre en beauté avec Denis Westhoff, fils de Françoise Sagan et commissaire de l’exposition photographique consacrée à sa mère. C’est à la médiathèque Françoise Sagan, tout nouvel équipement à deux pas de la Gare de l’Est. L’endroit est superbe et deviendra sans aucun doute un lieu marquant du quartier !

     

     

Page 2/2