Location d’expositions

Bibliocité (nouveau nom de Paris bibliothèques) produit et diffuse des expositions conçues par des bibliothécaires parisiens en collaboration avec des spécialistes. Des modules itinérants sont proposés à la location. Réservations à la semaine, à la quinzaine ou au mois.

Toutes les expositions à louer (18 références)
  • Histoire de France racontée par la publicité

    Exposition numérique

    Suite au succès des présentations à la bibliothèque Forney/Hôtel de Sens – Paris 4ème, du 30 janvier au 27 avril 2013 puis aux Champs Libres de Rennes jusqu’au 26 avril 2015, l’exposition est de nouveau disponible pour le 2ème semestre 2015 et 2016 en version numérique ou en fac similé.

    L’exposition L’Histoire de France racontée par la publicité constitue un medium ludique et originale permettant de toucher tous les publics et de mettre en valeur des collections diverses. 

    Les gaulois fument des Gauloises, Henri IV boit de la bière surmontée d’un panache blanc, Louis XIV abandonne ses courtisans pour déguster une Suze, Napoléon dicte ses mémoires sur une machine à écrire Empire et Marianne avale du Banania pour mieux prendre la Bastille… La publicité a parfois une drôle de façon d’interpréter l’histoire de France et le recyclage des héros de notre roman national est une histoire qui n’en finit pas de rebondir.

    Nous contacter à diffusion@paris-bibliotheques.org pour toute question.

    Voir le dossier de l’exposition
  • NOUVEAUTE – EXCLUSIVITE – NUAGE A HISTOIRES

    module jeunesse

    Disponible en exclusivité pour le dernier trimestre 2015

    Ce nuage, sorte de structure-décor modulable, conçu par la scénographe/marionnettiste Jeanne Sandjian et des bibliothécaires jeunesse, est un outil d’animation ludique pour mettre en valeur le livre auprès des 2 / 5 ans et permettre à ceux qui l’utilisent le développement d’animations originales.

    Sorte d’îlot qui matérialise le coin ou l’instant-lecture, ce nuage est prétexte à la découverte d’ouvrages de littérature enfantine, de comptines et de chansons.

    Nous contacter à diffusion@paris-bibliotheques.org pour toute question.

    Voir le dossier de l’exposition
  • NOUVEAUTE – Les mots en quête d’images

    Exposition-récit de mots-images, sur une proposition textuelle de Vincent Pachès.

    Depuis les bestiaires enluminés du moyen âge, la relation texte-image a connu diverses fortunes. Des mariages d’amour ou de raison scandés par de moultes turbulences. Au XXe siècle, leur union a donné lieu à la BD, au roman photo, au roman graphique et plus récemment à une forme originale de narration que Vincent Pachès, écrivain, a nommé le «récit à dessins».

    Les oeuvres présentées dans l’exposition, Les Mots en quête d’images, constitue un récit imbriqué d’images-textes et de textes-images illustrées, où le travail du poète se fonde avec les traits de l’artiste.

    Vincent Pachès est l’auteur de l’ensemble de ces textes, forme de Haïkus et de récits poétiques très courts sur lesquels de grands noms, illustrateur et peintres, ont développé leur propre écriture : André François, Josse Goffin, Béatrice Jean, Daniel Maja et Antonio Segui.

    Rédacteur, reporter, écrivain, Vincent Pachès a réalisé de nombreux reportages en France et à travers le monde, et est à l’origine de nombreuses campagnes publicitaires. Il est l’auteur de près d’une quarantaine de livres. Grâce à ce spécialiste de la communication, la juxtaposition des mots et des images prend un essor nouveau, poétique et philosophique.

    Pour obtenir un devis, contactez-nous à diffusion@paris-bibliotheques.org

    Cette exposition bénéficie du label « Sélection Printemps des Poètes ».

     

     

    Voir le dossier de l’exposition
  • NOUVEAUTE POLAR – eXpionnage

    Les espions se livrent

    A partir des fonds de la BILIPO, mais aussi des collections historiques des services français, cette exposition va dévoiler la relation trouble et complexe entre les services de renseignement et l’écrit, de 1800 à 1989. Écrivains espionnés, écrivains espions et écrivains d’espionnage nous révèlent comment s’est bâti un pan de l’imaginaire moderne à travers la littérature populaire et le cinéma.

    Dans les films, les instructions sont orales et les mallettes s’autodétruisent ; dans la réalité, les services de renseignement intérieur et extérieur sont des administrations qui ont, de longue date, une culture de l’écrit. Rapports, fiches, dossiers, messages codés et autres microfilms sont au coeur des grandes affaires qui, elles-mêmes, ont inspiré de nombreuses fictions, plus ou moins fidèles.

     

    En savoir plus sur l’exposition à la Bilipo

    Article paru dans Télérama le 15 janvier 2014 :

    « La Bilipo, Bibliothèque parisienne des littératures policières, est le temple du roman noir et des livres à suspense. Elle accueille pour la première fois une exposition sur les espions, où la réalité vient se mêler à la fiction : autour de ses collections s’invitent de vrais objets (documents, machines à coder, matériel miniature…) appartenant à l’histoire du renseignement français. Le scénario ? Le parcours décrypte comment, depuis les temps les plus reculés, le pouvoir a utilisé l’écrit à ses fins et a surveillé tout particulièrement les intellectuels et les auteurs. On découvre aussi comment d’anciens agents deviennent de vrais écrivains. Palpitant ! »

    Bénédicte Philippe

    Voir le dossier de l’exposition
  • SOS Terre – Paris pour le climat

    Le développement durable revu et dessiné

    Le développement durable est un concept de société, défini par le rapport Brundtland en 1987 comme un développement « qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

    Voir le dossier de l’exposition
  • Alphabécédaire

    Il était une fois la lettre

    L’exposition Alphabécédaire retrace l’histoire de la lettre et des systèmes  d’écriture depuis la naissance de l’alphabet latin jusqu’à aujourd’hui.

    L’exposition se présente comme un itinéraire ludique et interactif à travers 3 modules.

    Elle s’adresse aux enfants de 5 à 15 ans (mais aussi à leurs parents et grands-parents) et a pour but de les sensibiliser à l’importance de l’écrit dans un monde apparemment dominé par l’image.

    Conçue par des bibliothécaires de la Ville de Paris et scénographiée par Alix Roméro, le parcours est composé de lettres géantes, manèges, boîtes lumineuses, petits théâtres et  jeux qui évoquent les grandes périodes de mutation de l’écrit.

    « La naissance de l’écriture »

    Ce module s’interroge sur l’alphabet latin et s’attarde sur l’origine des lettres latine depuis la Mésopotamie en passant par les hiéroglyphes égyptiens et la Grèce. Les outils d’écriture de ces civilisations sont présentés. Afin de montrer aux enfants que d’autres systèmes d’écriture existent dans le monde, un aperçu est donné des écritures chinoises, arabe, esquimau…

    « Abécédaires et jeux de lettre »

    Une lettre géante en forme de B offre aux Benjamins des jeux autour des lettres réalisés avec les bibliothécaires. Le B est couché pour permettre aux plus jeunes d’entrer dans la lettre.

    « Le voyage de la lettre »

    Ce module qui retrace l’évolution de l’alphabet latin, du Moyen-Âge à nos jours:  la lettre ornée et enluminée, l’imprimerie et son évolution, l’apprentissage de l’écriture à l’école, la lettre dans la rue.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Coup de jeune sur le polar

    Le roman policier a désormais, pris une importance légitime dans l’édition pour la jeunesse. La création de la série « Souris noire » (ed. Syros) en 1986, première collection policière pour la jeunesse est le point de départ de l’exposition qui présente ensuite la bande dessinée policière, les albums avec l’animal personnage, les nouvelles tendances comme le polar historique, le cyber polar, les personnages de la littérature comme Hercule Poirot ou Sherlock Holmes…Mener l’enquête, résoudre des énigmes, se lancer dans l’aventure, trembler, rire aussi et s’émouvoir… Toute une série de plaisirs et d’ambiance que propose cette exposition au jeune public !

    Exposition conçue par : La Joie par les Livres et la BiLiPo – Bibliothèque des Littératures Policières.

    Retrouvez sur notre site les produits dérivés édités par Paris bibliothèques à l’occasion de cette exposition : Affiche

    Voir le dossier de l’exposition
  • Trains du mystère

    Entre train et roman policier, la rencontre était programmée… Tous deux sont issus d’une même modernité qui, durant la seconde moitié du XIXe siècle, a vécu une extraordinaire accélération de la marche du monde et bouleversé les rapports entre espace et temps. Avec l’apparition du train, le roman policier a renouvelé ses intrigues et acquis de nouvelles dimensions : l’importance du réseau ferroviaire a permis au récit policier de complexifier l’énigme ; le sacro-saint horaire – ce strict découpage du temps qui règle le cheminement des trains – a introduit la notion nouvelle d’exactitude. Pour les criminels et les enquêteurs, gares et trains sont des lieux ambigus : lieux publics facilitant la fuite et offrant un refuge dans la foule, endroits fermés, espaces de courses poursuites se refermant comme des pièges.  Ce sont ces liens étroits, entre rails et polar, faits divers et fiction littéraire qui sont présentés dans l’exposition Trains du mystère développée en dix thématiques.

    Exposition conçue par : la Bibliothèque des Littératures Policières de la Ville de Paris, à partir des documents issus de la BiLiPo et du musée du Chemin de Fer de Mulhouse.

    Commissariat : Michel Chlastacz (journaliste) et Catherine Chauchard (conservatrice et responsable de la BiLiPo).

    Retrouvez sur notre site les produits dérivés édités par Paris bibliothèques à l’occasion de cette exposition : Affiche

    En savoir plus sur l’exposition

    Voir le dossier de l’exposition
  • Regard d’un parisien sur la Commune

    Photographies inédites de Hippolyte Blancard (1843-1924)

    Au printemps 1871 à Paris, les Communards refusent de capituler devant les Prussiens et se révoltent contre le gouvernement de Thiers, qui siège à Versailles. Cet affrontement populaire, l’un des plus sanglants de l’histoire de la capitale est le premier exemple d’évènement d’envergure photographié en France.

    Découvert parmi les trésors de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, un fonds unique de quelques 500 plaques de verre sur la Commune compose un reportage inédit. Riche pharmacien de son état, Hippolyte Blancard (1843-1924) voua une passion pour la photographie. C’est son aventure personnelle, sans manipulation, que nous découvrons ici. Blancard s’éloigne des conventions généralement admises, soumises à certaines règles imposées par la censure mais aussi par le goût du public. Sans apporter de détails superflux, le photographe fournir des prises de vues originales dans un souci constant d’observation Pour la première fois, c’est la vie quotidienne qui est enfin dévoilée.

    Cette exposition produite par Paris bibliothèques a été présentée à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris dans le cadre du mois de la Photo à Paris en partenariat avec le Monde.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Théâtre du Monde

    Atlas d'hier, atlas imaginaires

    Toutes les cartes sont des visions du monde, fragmentaires, particulières, dépendantes de l’état des sciences et des savoirs, soumises aux besoins de leurs commanditaires, qu’ils soient marins, rois ou marchands, chercheurs d’or ou géologues. Les récits de voyage, les grandes navigations et les découvertes ont contribué à écrire cette histoire au fil des siècles, tout autant que les avancées techniques ou scientifiques. En retour, les cartes ont nourri l’imaginaire des écrivains et des conteurs, qui se sont introduits, à la manière de passagers clandestins, dans le monde qu’elles donnaient à voir.

    Ainsi, les atlas anciens s’efforçaient de contenter une clientèle variée mais fortunée, en lui proposant des cartes de plus en plus nombreuses. Ces cartes et textes mêlaient réel et imaginaire pour éveiller la curiosité du lecteur et celle du futur voyageur. A l’heure où les Hollandais supplantaient les Portugais sur la route des épices, marchands et négociants couraient les mers à la recherche de ces produits luxueux.

    Les atlas anciens hollandais (des éditeurs Joan Blaeu et Hondius Janssonius) du XVIIe siècle et les atlas imaginaires de l’auteur contemporain François Place sont deux visions des territoires qui se croisent et se répondent.

    Exposition conçue par la Bibliothèque du Tourisme et des Voyages et la Bibliothèque Trocadéro.

    Commissariat : Monique Pelletier, historienne de la cartographie (BnF), Isabelle Bouchard, responsable de la Bibliothèque du Tourisme et des Voyages, François Place, auteur et illustrateur de livres pour la jeunesse.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Le Mystère Hammett

    La naissance du roman noir américain

    Connu du grand public par la brillante adaptation cinématographique que fit John Huston de son roman Le Faucon maltais (avec Humphrey Bogart dans le rôle de Sam Spade), Dashiell Hammett est une figure tutélaire du roman noir américain.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Spleen(s) de Paris – Nerval, Baudelaire, Rimbaud et Apollinaire

    1850-1914

    Ce module est organisé autour de l’oeuvre de quatre poètes : Nerval, Baudelaire, Rimbaud et Apollinaire, dans l’oeuvre desquels Paris tient une place capitale.

    Ce module est illustré par 8 bannières évoquant les liens entre l’oeuvre des quatre poètes, leur vie et Paris : 4 bannières présentent les visages agrandis de chacun des poètes accompagnés d’une notice biographique – les 4 autres un poème (Les Nuits d’octobre pour Nerval, Le Cygne pour Baudelaire, L’Orgie parisienne pour Rimbaud, Zone pour Apollinaire) accompagné d’un commentaire.

     

    Un module conçue et réalisée par J.P. Avice et P. Lebedeff, produite par Paris bibliothèques

    Voir le dossier de l’exposition
  • Carnet de voyage

    dans l'imaginaire indien - Tara Publishing

    L’exposition propose un carnet de voyage très coloré dans l’imaginaire indien à la frontière de l’imagier pour enfants et du livre d’art. Ces sérigraphies originales d’une qualité graphique rare nous plongent directement au cœur de la production artistique indienne pour nous en faire découvrir la richesse et l‘infini variété. Chacune d’elle, imprégnée par des traditions ancestrales, est une variation autour d’un même motif : le monde végétal côtoie le monde animal, s’intègre à lui en une parfaite cohérence artistique. Ce bestiaire est une fusion entre végétaux et animaux, rêve et réalité.

    Exposition très rare d’originaux à partir de l’ouvrage The Night Life of Trees de la maison d’édition indienne Tara publishing qui conçoit chaque ouvrage comme un livre d’art original accessible à un large public.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Célérité et discrétion

    Les détectives privés en France de Vidocq à Burma

    L’exposition nous mène d’emblée au cœur de ce « moment 1900″, qui constitua l’apogée de l’imaginaire détective. On y découvre l’esthétique colorée et mouvementée de ces héros de papier, façon Nick Carter ou Marc Jordan, mais aussi les ambitions, souvent démesurées en ce tournant de siècle, des professionnels de la police privée.
    Elle nous entraîne ensuite aux sources de l’activité, du cabinet de renseignements universels fondée par Vidocq aux grandes agences de renseignements commerciaux, puis de « police privée », qui se multiplient à la fin du XIXe siècle.
    Elle s’achève sur l’évocation des grands détectives de l’entre-deux-guerres, ainsi que des figures de fiction (littérature, cinéma, BD) qui en prolongent l’esprit.

    Exposition conçue par Dominique Kalifa, spécialiste de l’histoire du crime et de ses représentations, professeur à la Sorbonne.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Simenon – Maigret, traversées de Paris

    Maigret-Simenon

    À travers Maigret, Simenon dessine sa géographie personnelle de la capitale, qui nous conduit du Paris vécu au Paris réinventé par un imaginaire poétique et sensuel. De Montparnasse à Pigalle, du quai des Orfèvres à Montmartre, des Champs-Élysées au Marais, c’est le Paris des bistrots et des palaces, des petites rues et du coude à coude populaire, de la P.J. et du grand monde. Le Paris du jour comme de la nuit, toute une humanité observée par Simenon et débusquée par Maigret lors de ses 63 enquêtes parisiennes.

    Exposition conçue par Michel Carly, spécialiste du romancier belge.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Série noire

    un demi-siècle de création littéraire

    En 1945, Gaston Gallimard confie à Marcel Duhamel, traducteur et spécialiste du domaine américain, la direction d’une nouvelle collection à laquelle Jacques Prévert donne le nom de « Série-Noire ».

    La mythique collection jaune et noire comporte p de 2 500 titres et compte à son catalogue les plus grands noms du roman noir contemporain.

    Voir le dossier de l’exposition
  • Le journal de la Commune

    Dessins inédits d'Eloi Valat

    Le Journal officiel de la République Française (édition de la Commune) paraît du lundi 20 mars au mercredi 24 mai 1871. A partir d’extraits, comprenant une « partie officielle » et une « partie non officielle », l’artiste Eloi Valat a réalisé soixante-dix affiches pour restituer au jour le jour un panorama de deux mois d’insurrection. Chaque image est accompagnée d’un extrait daté du Journal l’ayant inspirée.

    Un temps dessinateur de presse, Eloi Valat s’est initié au métier de graphiste et est devenu au fil dans années illustrateurs. Il donne à voir une révolution au quotidien, dans sa banalité lyrique, héroïque et tragique. Artisans, ouvriers, journalistes, enseignants, jeunes étudiants livrent une histoire non pas des héros, mais du peuple, mis en image avec une modernité époustouflante.

    En savoir plus sur l’exposition

    Voir le dossier de l’exposition
  • Grands détectives

    Coupable depuis sa création en 1983 par Jean-Claude Zylberstein de vous faire évader, la collection Grands détectives de 10/18 a accueilli  dans ses rangs une cinquantaine de héros aux profils et aux compétences fort divers. Au fil de 300 enquêtes menées dans tous les lieux et dans toutes les époques, ces personnages d’un autre type ont prouvé que le roman policier n’était pas casanier.

    Une exposition coproduite pour la Bilipo par les Editions 10/18 et Paris bibliothèques.

    Retrouvez sur notre site les produits dérivés édités par Paris bibliothèques à l’occasion de cette exposition : Affiche

    Voir le dossier de l’exposition