Portraits de famille : de Giotto à Picasso

Mardi 16 juin, 12h30. Soixante-cinq personnes rassemblées dans la magnifique salle des mariages de la Mairie du 1er, pour assister à une conférence d’histoire de l’art organisée par la bibliothèque Louvre : « Portraits de famille : de Giotto à Picasso ». C’est une ambitieuse vue d’ensemble de la représentation de la famille dans la peinture du XIIIe au XXe siècle que nous a offert la conférencière RMN Pascale Filoche – un concentré de tableaux somptueux présentés autour de trois axes : la famille sacrée, la famille et le pouvoir, la famille et le sentiment.
Capture d’écran 2015-07-01 à 17.11.19

 

Ont défilé en premier lieu les représentations du Christ et de la sainte famille, qui répondent aux bouleversements que connaît l’Eglise catholique au fil des siècles. Ainsi les écrits de recommandation aux artistes du XVIe siècle prônent-ils la vraisemblance du trait (Le Caravage en est l’exemple).
La conférencière parvient, au fil d’un cheminement historique compendieux, à montrer l’utilisation que fait le pouvoir de l’image de la famille dans l’art, notamment dans la propagande nazie.
Enfin, nous est présentée, dans un vertigineux marathon pictural, une série d’œuvres illustrant le sentiment comme vecteur de l’unité familiale. Nous nous arrêtons plus longuement sur Felix Vallotton (XXe siècle) et terminons sur les sculptures spectaculaires d’une Niki de Saint-Phalle.
En définitive, si l’on peut regretter un panorama parfois rapide, la maestria avec laquelle Pascale Filoche balaie huit siècles d’histoire de l’art, en attachant autant d’importance à une analyse surplombante qu’au souci du détail, ne peut que forcer l’admiration.

 

Capture d’écran 2015-07-01 à 17.07.04